Kim Kardashian West et Barack Obama visés dans une arnaque Bitcoin

Kim Kardashian West et Barack Obama visés dans une arnaque Bitcoin
Graham Ivan Clark Le Génie

Un américain, adolescent a plaidé coupable dans le piratage des comptes Twitter de haute sécurité  dans une affaire d’escroquerie Bitcoin à grande échelle. En effet, Graham Ivan Clark n’avait que 17 ans lorsqu’il a conduit l’opération. Il a détourné les profils de célébrités, dont Kim Kardashian West, Kanye West, Elon Musk, Bill Gates et Barack Obama.

Les aveux

Dans un son accord de plaidoirie Il écope de trois ans de prison selon une source du tribunal de Floride. Mais Clark a déjà purgé 229 jours de cette peine de trois ans. cependant Il pourrait purger une partie de sa peine dans un camp d’entraînement selon le Tampa Bay Times. Aujourd’hui, âgé de 18 ans, et condamné en tant que «mineur» Clark sera également interdit d’utiliser des ordinateurs sans l’autorisation et la supervision des forces de l’ordre.

Le montant du butin

A travers les comptes piratés des célébrités Clark invite les abonnés à faire un don de bitcoin pour soutenir la lutte contre le coronavirus. Ceci dit, “Tout le monde me demande de rendre”, selon un tweet prétendument envoyé depuis le compte de M. Gates. Entre autre “Vous envoyez 1 000 $, je vous renvoie 2 000 $”. Ainsi, plus de 117000 $ (84200 £) de la crypto-monnaie ont été collectés grâce à cette arnaque. L’argent issue de cette escroquerie avait été remis aux autorités pour restitution aux victimes, a déclaré l’avocat de Clark.

Tweets Apple et Uber
Tweets Apple et Uber

Les entreprises de technologie Apple et Uber n’y ont pas échappé. Et Il se pourrait que Clark s’était fait passer pour un personnel de Twitter; pour accéder aux réseaux de l’entreprise et aurait travaillé avec deux autres pirates pour aboutir à ce cyber braquage. Nima Fazeli, 22 ans, d’Orlando, et Mason Sheppard, 19 ans, de Bognor Regis, ont été accusées de crimes fédéraux. Toutefois, La famille de M. Sheppard s’est refusée de tout commentaire et pareil pour le ministère de l’Intérieur.

Source: BBC News

Open Source

Open Source