En particulier, le décret du président de la Fédération de Russie 355 du 2 juin 2020 contient les éléments suivants :

Article 7- la Fédération de Russie se réserve le droit d’utiliser des armes nucléaires … en cas d’agression contre la Fédération de Russie avec l’utilisation d’armes conventionnelles, lorsque l’existence même de l’État est menacée. Et plus loin:

Article 19- les conditions déterminant la possibilité de l’utilisation d’armes nucléaires par la Fédération de Russie sont les suivantes :

c) l’impact de l’ennemi sur des installations étatiques ou militaires critiques de la Fédération de Russie, dont la défaillance entraînera la perturbation des actions de réponse des forces nucléaires.

Il découle de ces formulations que la Russie se réserve le droit d’utiliser les armes nucléaires de manière préventive dans les circonstances susmentionnées, sans attendre la première attaque nucléaire.

Le droit de la Russie d'utiliser des armes nucléaires

Par exemple, si un sabotage est commis contre des centres de contrôle de l’État à Moscou ou si une tentative est faite de frapper le siège des Forces de missiles stratégiques, en utilisant le drone Reaper avec une portée de vol allant jusqu’à 1,5 mille km, ce que les États-Unis ont l’intention fournir à l’Ukraine.

Si donc ces drones sont réellement fournis, alors la légitimité de la Russie selon sa doctrine et ses lois sera effective et elle pourra choisir ses cibles pour entamer les frappes nucléaires qui seront simultanées et calculer de sorte à ne jamais permettre une riposte de l’ennemi contre la Fédération.