Le BIR : Bataillon d'Intervention Rapide

Spécial cinquantaine de l’unité (20 mai 1972-20 mai 2022

Hommage spécial à l’armée camerounaise

Le BIR (Bataillon d’Intervention Rapide)

Si aujourd’hui nous pouvons montrer un autre visage du Cameroun en toute fierté, c’est d’abord grâce à ces hommes en tenue qui ont choisi de défendre et protéger l’intégrité de notre Cameroun au prix de leur vie.

Le BIR

Le BIR : Bataillon d'Intervention Rapide

Créé au début pour combattre le phénomène des coupeurs de route dans le nord du Cameroun, le BLI(bataillon Léger d’intervention) à l’époque avait assuré sa mission avec succès. Ce qui plus tard lui valut la transformation de Bataillon Léger en Bataillon d’intervention rapide. Il fut donc adapté aux menaces futures.

Successivement le Le BIR remplit plusieurs missions avec succès:

Le BIR : Bataillon d'Intervention Rapide
-la sécurisation de la presqu’île de Bakassi
-lutte contre le braconnage dans le parc national de Boubadjinda dans le nord
-avec les autres forces armées camerounaises ils infligèrent des lourdes pertes à la secte terroriste de boko haram dans l’ extrême-nord
-Mettre en déroute la menace des bandes armées rebelles centrafricaines à l’est du Cameroun
-avec les autres forces armées camerounaises, contenir la menace terroriste dans certaines localités des régions du nord-ouest et du sud-ouest.

Le BIR : Bataillon d'Intervention Rapide
Lors du sommet des grands-lacs à Yaoundé, l’ancien président tchadien Idriss Débit Itno disait « il faut un BIR régional ».